Cosplayeuse et entrepreneuse française : Ynotece

Qui sont ces cosplayeurs français qui ont décidé de vivre de leur passion ? Ynotece est l’une d’entre eux et a accepté de se confier sur le sujet.

Eva à la pêche, des followers fidèles et l’envie de partager un contenu « cosplayesque » toujours plus riche. Elle s’est lancé dans l’aventure Patreon avec « seulement » 5 000 followers sur Facebook, allant à contre-courant des tendances actuelles. Sous le pseudonyme Ynotece Cosplay, elle donne des conseils et organise des sessions de craft en live. Avec Radio Yno, Eva rend hommage aux cosplayeuses dont elle apprécie le travail. C’est la première cosplayeuse avec qui j’ai pu échanger sur Patreon. Elle a su construire une communauté fidèle et positive qui soutient son travail et sa personnalité !

Cosplay-France : Pourquoi  choisir Patreon ?
Ynotece : Il existe beaucoup d’équivalents étrangers à Patreon, comme le français Tipeee. La différence de Patreon est qu’il est vraiment dédié aux artistes de tous horizons. De plus, le fait qu’il soit en anglais le rend accessible à toute ma communauté, qui n’est pas uniquement francophone. Du fait du nombre de cosplayers qui l’utilisent, il est devenu LA plate-forme de référence pour notre communauté. En effet, c’est bien pratique dans le cadre de ma promotion : pas besoin de toujours devoir re-expliquer les bases. Du coup je n’ai pas longtemps hésité avant de m’établir sur ce site. Je suis à temps plein sur mon activité de cosplay, Patreon me permet donc des revenus plutôt stables et plus réguliers qui me permettent de continuer ce que je fais.

CF : Tu es présente sur plusieurs plateformes et propose un contenu très diversifié, comment t’organises-tu au quotidien?
Yno : J’ai justement pris le parti d’être full time sur le cosplay mais aussi le stream et l’interaction avec ma communauté. C’est donc la base de mon travail et mes journées sont rythmées par ces différentes activités, même si en réalité cela ne représente pas un effort pour moi. J’aime ce que je fais et je pense que ma passion se ressent chez toutes les personnes qui me suivent. Sans eux je ne pourrais pas continuer à faire ce que je fais alors j’essaie de le leur rendre autant que possible et de leur consacrer suffisamment de temps. Je vois Patreon comme un réseau social complémentaire à Facebook/Twitter/etc qui permet de partager plus encore avec les personnes qui souhaitent s’engager à nos côtés de manière plus active.

CF : Patreon est-il tremplin professionnel ?
Yno : Absolument ! Mais pas que pour un prop maker car peu importe la voie que l’on choisie de suivre en tant qu’artiste, le principe est le même pour tous. Je vois ça comme le prolongement du soutien de sa communauté 🙂 Que l’on soit cosplayeur, artiste peintre, podcaster ou musicien, que l’on gagne 50$ ou 16000$ le soutien est le même : les gens paient pour qu’on continue de créer.

CF: Quel conseil pour ceux qui n’osent pas se lancer ?
Yno : Qu’est-ce que vous avez à perdre ? Absolument rien ! En effet, les contreparties que vous proposez sur Patreon, en échange du soutien de votre communauté, c’est vous et vous seul qui les définissez. Donc vous vous engagerez uniquement dans des projets que vous aurez choisies et non qu’on vous aura imposé. C’est cette liberté qui est fabuleuse avec Patreon 🙂

Suivre Ynotece Cosplay sur Patreon.

cosplay pro patreon ynotece

Ynotece, cosplayeuse française à la réputation internationale

Crédit Photos :
Snowstorm Sivir de League of Legends par https://twitter.com/Blvff_
Vaultgirl de Fallout 4 par Kaicom
Valkyrie Mercy de Overwatch par Allpo Dayo

1 Comment

  • Bob dit :

    Très cool d’avoir enfin des retours travaillés/recherchés sur le rapport entre Patreon et les cosplayeurs français. On se pose souvent la question, on sait que ça marche moyen mais dans les détails on à rien de bien consistant. Alors si en plus d’avoir un interview on à un retour positif et encourageant, moi je dis OUI !
    Hâte de voir tout ça se développer. Même si ça prend du temps, on y arrivera ! *poing sur la table*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *