Interview Vérité : Morgane de Paris Manga se dévoile…

Morgane est en charge des animations pour le salon Paris Manga & Sci-Fi Show. Elle gère aussi les invités, les partenaires… et le cosplay ! Quand elle a jeté un oeil à ce qui se disait sur internet à propos de son concours de cosplay, Morgane a découvert que les cosplayeurs croisaient les doigts à chaque édition pour que la météo leur laisse l’occasion de squatter devant la convention. Ni une ni deux, la voilà qui remonte ses manches et revoit tous ses plans pour le cosplay à Paris Manga. Qu’elle nous livre en exclusivité.

Cosplay France : Paris Manga c’est la deuxième plus grosse convention d’Ile de France, beaucoup d’invités de tous horizons (auteurs, dessinateurs, acteurs…) et un sacré roster d’invités cosplay cette année : vous avez voulu faire péter le cosplayOmètre pour cette édition ?

Giada Robin, cosplayeuse italienne invitée l'année dernière sera de retours pour l'édition anniversaire de Paris Manga & Sci-Fi Show

Giada Robin, cosplayeuse italienne invitée l’année dernière sera de retour pour l’édition anniversaire de Paris Manga & Sci-Fi Show

Morgane : Je ne sais pas si l’on peut dire que l’on a « Explosé le CosplayOmètre »mais une chose est sûre : le cosplay a pris un peu la poussière sur Paris Manga & Sci-Fi Show par manque de temps et surtout d’effectif ! Nous y pensions depuis déjà deux ans déjà mais avec les délais de plus en plus courts et le salon qui prend de l’ampleur à chaque édition, nous avions besoin d’une structure plus stable pour nous concentrer sur le Cosplay et proposer quelque chose de propre et confortable. La 20ème édition était l’occasion idéale pour nous lancer !

L’élément déclencheur pour nous reste la venue de Giada Robin l’année dernière. Elle nous a contacté dans le cadre de sa tournée « World Cosplay », une démarche qui m’a étonnée à l’époque mais grâce à cette rencontre j’ai réalisé que cette pratique est aujourd’hui plus qu’un simple hobby réunissant une communauté de passionnés à travers le monde, pour certains c’est un job et à l’étranger le mouvement a pris beaucoup d’ampleur. Mesurer l’étendue de ce mouvement en France s’est vite avéré difficile et c’est ce qui nous a poussé à bien réfléchir pour ne pas nous lancer à l’aveugle.

Cette pratique est aujourd’hui plus qu’un simple hobby réunissant une communauté de passionnés à travers le monde, pour certains c’est un job et à l’étranger le mouvement a pris beaucoup d’ampleur.

Poussés par la curiosité et la motivation, nous examinions depuis 2013 le cosplay français d’un peu plus près avec la conviction que ce qui se passe dans notre salon n’est que la partie émergée de l’iceberg. Nous nous sommes entourés de spécialistes dans le domaine comme notre partenaire Cosplay & Craft, des blogueurs, la ô combien talentueuse et fabuleuse Popette (j’ai bien entendu remanié cette phrase pour me rendre justice, Nd Popette) et Yupi de Sohei qui ont tous la même approche que nous. Notre partenaire (particulier, NdPopette) Japan Fm a comme nous envie d’étoffer le « contenu cosplay » du salon.

Grâce à notre enquête poussée sur le milieu, nous avons découvert un univers bien plus riche que ce que notre profession d’organisateurs événementiels stressés et très occupés ne nous laissait supposer. Je connaissais certains noms comme Nikita, mais j’ai eu le plaisir de découvrir des cosplayeurs spécialisés et peut être un peu moins connus du grand public. Comme nous étions déjà dans l’optique d’offrir un véritable événement de qualité au cosplay français, il était inimaginable pour nous de ne pas les inclure dans le projet.

Ivy est une légende du Cosplay Français qui maitrise couture et bricolage depuis de nombreuses années.

Ivy est une légende du Cosplay Français qui maitrise couture et bricolage depuis de nombreuses années.

Cosplay France : Jusqu’à présent Paris Manga s’est imposé auprès des fans de cosplay comme « Pourri Manga » la seule convention en France où les cosplayeurs se retrouvent pour rester dehors… Qu’est-ce qui vous a donné envie de changer ça ?

Morgane : Je pense que la réponse se trouve dans la question ! Comment ne pas avoir envie de changer quand on racle le fond ? L’avantage c’est que l’on peut rebondir avec une certaine impulsion… Mais il faut la mesurer ! En particulier avec le cosplay qui réunit un public exigeant et dont l’image est souvent malmenée par des médias un peu perplexe face à des codes pas évidents à assimiler. Ce qu’il faut aussi noter, c’est que la fréquentation de Paris Manga & Sci-Fi Show est une représentation de son succès mais également l’une de ses faiblesses, qui joue en la défaveur des cosplayeurs.

Dans un premier temps, nous avons proposé, en partenariat avec Geekmemore, un stand de photos gratuites accompagné d’un concours web avec plusieurs lots à gagner sur l’année. Une opération qui a rencontré beaucoup de succès et a été réitérée. Mais nous ne pouvions pas nous arrêter là, nous voulions proposer un véritable « package » avec la possibilité pour les cosplayeurs de profiter de la convention sans être gênés dans les allées.

Encore une fois, ces types de changements sont conséquents ! Il faut imaginer qu’un événement de la taille de Paris Manga & Sci-FiShow (aux alentours de 75 000 visiteurs par édition sur 17 000m2) est comme une très grosse horloge. Le moindre rouage, la plus petite roue déplacée, même d’un millimètre, peut entraîner l’arrêt complet du mécanisme. Autrement dit, un simple stand avancé d’un mètre peut compromettre la sécurité des intervenants et du public. Il nous a donc fallu plusieurs éditions pour mesurer l’ampleur des conséquences que cette décision pouvait créer. Le sacrifice nécessaire à la création de la « Cosplay Street » et même de l’implantation d’autres animations, fut le déplacement d’une scène complète, un agrandissement des allées et la suppression d’au moins 25% de stands dit « commerciaux » (boutique). Ou comme nous aimons les appeler « Les reins financiers des salons ». D’un point de vue budgétaire et même de réaménagement, c’est extrêmement conséquent pour un évènement de notre taille. Un Tetris horripilant où l’on jongle entre les normes de sécurités, la préfecture, la budgétisation et les objectifs du salon pour stabiliser la balance… Deux ans de réflexion et plus d’une vingtaine de propositions de restructuration de plan… Mais nous avons réussi à trouver cet équilibre pour la 20ème édition. Le projet maintenant a besoin de prendre en maturité et de s’installer tout doucement car nous avons envie de l’établir de façon durable.

Deux ans de réflexion et plus d’une vingtaine de propositions de restructuration de plan… Mais nous avons réussi à trouver un équilibre pour la 20ème édition.

Cosplay France : Vous organisez un défilé « anniversaire » avec les vainqueurs des précédentes éditions, des cosplayeurs qui ont bravé l’enfer de Paris Manga (le bruit, la foule…) chaque année parfois deux fois par an. Tu as envie de dire quelque chose à ces irréductibles ?

Morgane : MERCI ! Je n’ai pas d’autre mot !

C’est une idée commune de Cosplay & Craft et Yupi, ex-membre de l’association Sohei. J’avais pensé également à un défilé, mais cette perspective de mettre en avant les gagnants de Paris Manga & Sci-Fi Show m’a complètement séduite ! Cela est en parfaite corrélation avec l’esprit de notre équipe en interne et ce que nous voulons partager avec notre public et les intervenants. Ce défilé est une façon pour nous de les mettre à l’honneur et de les remercier de leur fidélité. C’est aussi leur anniversaire 😉

Cosplay France : Cette année, c’est officiel, ça se fait sans Sohei. Est-ce que vous appréhendez un petit peu cette nouvelle identité du cosplay à Paris Manga : nouveaux noms pour les concours, nouveaux concepts, nouvelle orga (interne ?)…

Sikay a remporté de nombreux prix et jugé quelques concours lors de précédentes éditions de Paris Manga.

Sikay a remporté de nombreux prix et jugé quelques concours lors de précédentes éditions de Paris Manga.

Comme dit précédemment, c’est une « refonte » donc c’est bien plus qu’un changement. J’ai presque envie de parler d’une « naissance ». Pour la 20ème édition et pour les éditions à venir, nous avions une réelle envie de créer des espaces pour tous les goûts ! Le Cosplay en fait intégralement partie !

Effectivement, cela se fera sans Sohei… Bien que cette association soit un partenaire historique de Paris Manga & Sci-Fi Show, avec le temps, nos objectifs et envies n’étaient plus vraiment en synergie. Sohei a pas mal évolué sur ses animations, et nous avons eu également de notre côté une prise de conscience sur le contenu du salon. Ce nouveau tournant est une prise de risque réelle et le salon s’engage sur cette voie et en assume l’entière responsabilité. C’est une approche plus technique en logistique. Il n’était pas très juste de leur imposer cette restructuration d’une part parce qu’ils auraient été en première ligne, d’une autre parce que nous souhaitions encadrer entièrement cette refonte sans trop d’intermédiaires entre les membres organisateurs et les effectifs. C’est aussi une volonté de prouver notre engagement dans ce renouvellement. Démontrer que nous ne prenions pas cette problématique à la légère et que nous y travaillons sérieusement, et ce depuis longtemps déjà. Les personnes qui nous ont accompagnées depuis plusieurs mois sur ce projet seront les mêmes qui seront en opérationnel. Donc « Sohei absent » ne signifie pas qu’il n’y aura pas « une équipe dédiée et engagée ». Comme je l’expliquais plus haut, nous nous sommes entourés de personnes spécialisées dans le cosplay. Par exemple Yupi est en contact permanent avec les cosplayeurs. Ces différents acteurs auront une tâche bien définie durant l’événement et porteront les couleurs de Paris Manga & Sci-Fi Show. Nous ne plaisantons jamais en matière de recrutement et sélectionnons minutieusement les personnes qui nous suivent dans cette Odyssée.

Cosplay France : Certains visages seront familiers aux habitués. J’ai entendu parler d’un coin du salon dédié au cosplay et qui devrait s’étendre lors des prochaines éditions si ça marche bien. Il y aura des animations ? Des rencontres ? Tu peux nous en dévoiler un peu plus ?

C’est le cas. Cette nouvelle ère inclut un concours tout neuf scindé selon les univers du salon et que nous avons nommé National Cosplay Cup (NCC) 1ère édition. Cette répartition n’est pas anodine puisque les intervenants et les univers seront regroupés pour souligner ces identités. Chacun a sa scène et devait donc avoir son propre Concours de Cosplay.

La National Cosplay Cup se veut le renouveau du concours de cosplay à Paris Manga & Sci-Fi Show

La National Cosplay Cup se veut le renouveau du concours de cosplay à Paris Manga & Sci-Fi Show

La problématique des lots a aussi évolué et grâce à l’intervention de généreux partenaires. Nous offrons donc un billet A/R direction Tokyo au vainqueur de la NCC Japan Session (offert par J-One) et direction New York (offert par Paranormal Activity) côté American Session. L’intervention également du Conservatoire du maquillage et de Cosplay & Craft accompagnent la thématique Cosplay avec leurs Pack et stages spécialisés. Pas mal d’éditeurs et de médias se sont prêtés au jeu comme Bandai, Pix’n Love, French Eyes, Kaze pour les sacs goodies.

Afin de marquer le coup et d’offrir encore une meilleure visibilité aux concours et leurs participants, nous avons décidé grâce à l’aide précieuse de notre partenaire Japan Fm de retransmettre en direct sur Youtube les concours. Mais ce n’est pas tout, puisque Japan FM a aussi ajouté dans sa programmation scénique 2 conférences dédiés au cosplay : « Sexy Cosplay, où se trouve la limite ?» et « La professionnalisation du Cosplay ».

Toujours dans cette envie d’offrir le meilleur, il fallait également proposer un jury d’exception. Là je rebondis sur la première question 😉 Il fallait monter le « CosplayOmètre » comme tu disais ! Un bon concours c’est aussi un gage de qualité en matière d’expertise. Grace à notre entourage et partenaires qui nous ont soutenu dans cette démarche, nous avons pu proposer un panel de cosplayeurs reconnus et habitués des compétitions. Giada Robin, Nikita, Anshella, ou encore Popette qui fêtera ses 15ans de Cosplay sur le salon même. Quoi de mieux que des cosplayeurs expérimentés pour nous aider à fournir une compétition de qualité ?

Popette a commencé le cosplay en octobre 2000 et fêtera ses 15 ans de cosplay sur le salon !

Popette a commencé le cosplay en octobre 2000 et fêtera ses 15 ans de cosplay sur le salon !

Pour la logistique, je me suis pas mal inspirée des concours nationaux et internationaux. A ma grande surprise nous croulions déjà sous les pré inscriptions alors que nous avions à peine annoncé le concours, avant même de communiquer sur les prix … Par soucis logistiques, en particulier pour les retransmissions en direct sur Youtube, nous devons « timer » à la minute près la NCC et avons donc décidé d’appliquer une sélection sur dossier pour cette édition. Pour ne pénaliser aucun inscrit ou même futur inscrit, car la NCC est une compétition ouverte aux cosplayeurs français de tous niveaux, nous soumettons chaque WIP au jury de spécialistes pour une sélection impartiale. Chaque sélectionné aura par la suite un accès privilégié (entrée VIP/PRESSE) au salon avec une invitation pour se rendre plus aisément aux loges. Le tout encadré par une équipe dédiée.

Mais ce n’est pas tout ! Une compétition retransmise sur Youtube avec une pyramide de lots revisitées ne suffit pas pour remettre le cosplay à l’honneur !

C’est pour cette raison que je confirme qu’il y aura un espace dédié au cosplay. Son petit nom ? « La Cosplay Street ». Dans cette allée (car oui c’est une street 😉 ) Les cosplayeurs auront l’occasion de rencontrer nos invités Cosplay mais surtout partager avec eux, leur savoir faire au travers de plusieurs ateliers découvertes organisés par Cospl & Craft. Guillaume, lui même cosplayeur reconnu qui est aux rênes de cette jeune et prometteuse entreprise, présentera son catalogue de matières premières aujourd’hui indispensables à tout bon cosplayeur.

Ils retrouveront également Geekmemore qui sera au rendez-vous avec « Like my Cosplay » et toujours son espace photo gratuit habillé spécialement pour l’occasion et un photocall avec nos invités Web. Sur place également un espace pour s’initier au maquillage professionnel avec le Conservatoire du maquillage, qui proposera aux cosplayeurs et membres du public des initiations au maquillage cinéma et FX. De quoi s’armer pour approfondir vos connaissances dans le domaine ! Anigeter a également répondu présent. Plutôt originale pour une association spécialisée dans la conception de maquette et papier craft, mais leur grande nouveauté n’est autre que la création d’armures échelle 1. Il sera également possible pour les plus enthousiastes de profiter de l’espace photo sur fond vert.

Nous souhaitions sincèrement démontrer notre motivation à offrir à la communauté un lieu où elle se sente bien. Mais surtout, leur prouver que malgré les années, nous ne les avions pas oubliés. La 20ème édition était le cadre idéal pour le souligner.

Cosplay France : Comment vois-tu l’évolution du cosplay en France pour l’avenir ?

anshella1

Annshella fait partie des cosplayeurs que vous retrouverez sur la Cosplay Street les 3 et 4 octobre prochain.

J’ai appris de notre enquête sur le cosplay français qu’il possède une incroyable richesse qui peine à se montrer au grand jour. La communauté grandit, attire de plus en plus d’adeptes tandis que les anciens deviennent de véritables démonstrations de performances. Malgré cela, elle reste souterraine. Côté étranger, le cosplay est une vrai référence qui a créé son univers et qui est respecté outre-atlantique. Nous avons dans notre jury des cosplayeurs sélectionnés ou même gagnants de l’ECG.

D’autre part, je trouve qu’il y a un gros déséquilibre entre les « bons cosplayeurs », les gros concours Made in France et le public… J’ai même l’impression que certaines figures françaises sont plus connues à l’étranger que chez nous ! Pourquoi ? J’ai pas mal posé la question. On m’a simplement répondu que les français ne considéraient pas le cosplay comme une vrai pratique reconnue comme un sport ou le e-sport. « C’est juste bon pour la presse ! ». J’ai trouvé cela affligeant… d’où notre volonté de réagir justement. Je ne suis pas étonnée que la communauté boude certains événements. Elle est montrée au grand public comme « fan excentrique » et comme appât d’image pour les professionnels. Le côté « fan » est trop mis en avant au détriment du travail apporté à la réalisation d’une performance ou à la création d’un costume.

J’en ai déduis que ce vrai décalage entre l’image que le grand public a du Cosplay Français et sa réalité découle d’un manque de vraies structures et d’évènements carrés consacrés au cosplay. Pas assez d’ouvertures informatives auprès du grand public, pas assez de tournois ou concours nationaux démontrant qu’il s’agit de véritables performances alors qu’il y a un tel potentiel !  MAIS ! Ce n’est pas une cause perdue. Si maintenant des joueurs de jeux-vidéo peuvent passer pro en France, je ne vois pas pourquoi cela serait impossible pour le Cosplay !

Tout est une question d’acteurs entre la communauté et les professionnels. Il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à la professionnalisation à proprement parlé, mais juste l’intermédiaire, le mi- chemin, comme une fédération par exemple ou la création d’une association reconnue. Cela permettrait peut être d’apporter à ce manque de reconnaissance sans pour autant dénaturer cette image « passion ». Nous n’en sommes pas si loin, je n’en doutes pas car ce paysage évolue, grandit et ne demande qu’à s’épanouir. C’est faisable sans qu’on ne le confronte à des clichés ni qu’on le noie dans l’hyper-commercialisation. C’est aussi le travail des conventions françaises de soutenir le cosplay. Même si c’est un chantier de grande envergure, ce n’est pas impossible et je sais pertinemment que je ne suis pas la seule de ma profession à le penser. C’est une démarche qui doit se transformer en collaboration entre la communauté et les acteurs qui peuvent les porter et les appuyer. Enfin c’est mon point de vue 😉 L’union fait la force, j’ai toujours cru en cet adage.

Une belle brochette de juges et d'invités cosplay que vous découvrirez en interview sur Cosplay-France

Une belle brochette de juges et d’invités cosplay que vous découvrirez en interview sur Cosplay-France