Japan Party en crowdfunding : sauver votre convention !

La convention Japan Party est la préférée d’un public parisien parfois trop blasé par les gros événements. Cette petite vague de fraicheur au pays des grosses machines de l’entertainment sur la culture geek pourrait pourtant bien disparaître.

Japan Party se tient tous les ans à l’espace Chevreul de Nanterre, durant le premier week-end d’avril. Organisée par des fans, pour des fans, la convention propose des animations classiques comme le karaoké ou le concours de cosplay mais en y ajoutant la petite touche propre à la convention. Ainsi le concours de cosplay se transforme en véritable show grâce à la présentation assurée par le cosplayeur et comédien Han Jones et sa bande de joyeux lurons, le karaoké a lieu durant une nocturne survolté et les séances photos se font dans le parc.

L’appel des pelouses : un avantage mais aussi un inconvénient !

Car c’est là que le bât blesse : l’atout principal de la convention Japan Party c’est le grand parc public juste en face de la convention, idéal pour faire un picnic en fin de convention ou lézarder au soleil entre deux animations. Depuis deux ans les visiteurs se pressent dans le parc afin de rencontrer les cosplayeurs, se faire prendre en photo ou simplement retrouver leurs amis; sans mettre les pieds dans la convention. Une tradition qui avait débuté il y a quelques années lorsque le public, lassé du bruit infernal et du tarfi trop élevé de la convention Paris Manga, avait décidé de boycotter en restant devant l’entrée de la convention. Depuis, nombreux sont les cosplayeurs et photographes qui profitent de Paris Manga pour se retrouver quelques heures en extérieur sans entrer dans le salon. Pour un événement de la taille de Japan Party ses ces entrées en moins représentent un manque à gagner énorme, trop important pour rentabiliser la convention.

Lors de la dernière édition, dés le samedi les organisateurs avaient tiré la sonnette d’alarme ! De nombreux cosplayeurs et intervenants avaient partagé des messages de sensibilisation sur leurs murs facebook, invitant les visiteurs à ne pas rester dans le parc mais à payer le tarif d’entrée de 8 € la journée. Ce tarif est bien moins élevé que celui des autres conventions parisienne et tout à fait adapté à la richesse des activités, conférences et jeux proposés sur ce petit salon. Pourtant dès la fin du week-end il était clair que Japan Party édition 2017 ne rentrerait pas dans ses frais…

Le public à la rescousse ! Sauvons Japan Party !

L’organisation de Japan Party lance le 3 mai une opération de Crowdfunding afin de sauver Japan Party. Cette campagne de soutient se découpe en plusieurs projets, ou « paliers ». Vous avez jusqu’au 31 mai pour participer et sauver votre convention préférée.

Paliers de financement de Japan Party

  • 3 000 € – 37,5% UP 11 MAI : PALIER DEPASSE 

La septième édition est totalement remboursée, l’association ne perdra pas d’argent cette année. 

  • 8 000 €100%

La huitième édition est financée à 25% : on peut donc lancer son organisation et avoir un festival à la hauteur de la 7e édition.

Tous les premiers donateurs qui ont permis d’atteindre ce palier récupèreront en cadeau un pin’s exclusif « premier donateur » en plus de leurs contreparties.
  • 13 000 €162,5%

La huitième édition est financée à 50% : le festival va pouvoir innover et fournir plus de contenu que le modèle économique ne le permettait.

Tous les donateurs récupèreront une contrepartie bonus surprise en plus.
Pour participer c’est par ici : CROWDFUNDING JAPAN PARTY !
crowdfunding japan party

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *