Leon Chiro viré de facebook, le « cosplay pro » visé ?

La star du cosplay italien Leon Chiro viré de facebook depuis 10 jours en appelle à ses fans, amis et collègues pour le soutenir. L’ensemble de la communauté des cosplayeurs et photographes européens se mobilise pour lui venir en aide sur les réseaux sociaux. Une fois encore c’est la question de la professionnalisation du cosplay en Europe qui semble poser problème.

Leon Chiro en a fros sur la patate ! Photo de Shashin kaihi Photography

Leon Chiro en a gros sur la patate ! Photo de Shashin kaihi Photography

Le compte et la page facebook du cosplayeur star italien Leon Chiro ont été supprimés par les modérateurs du site communautaire aux alentours du 10 mai suite à des réclamations d’internautes. Le prétexte invoqué par une vingtaine d’entre eux serait un abus d’identité, c’est à dire que Leon Chiro ne serait pas… Leon Chiro ! Une affirmation qui semble stupide aux premiers abords mais qui reflète en réalité une véritable volonté de nuire. La dénonciation de fausse identité est en effet la méthode la plus efficace pour voir une page ou un compte facebook suspendu. La politique de facebook depuis quelques années est que chaque utilisateur doit s’enregistrer et interagir sous sa véritable identité. Ainsi, certaines communautés d’artistes ont été les victimes d’une véritable chasse aux sorcières sur la plus grande plateforme d’échange au monde : artistes transformistes, danseurs de cabaret, effeuilleuses burlesque, contorsionnistes ont vue leurs compte suspendu sans sommation.

La bonne nouvelle c’est qu’une réactivation des comptes est possible. Pour cela il faut généralement envoyer à facebook un dossier contenant « l’ensemble des pièces pouvant justifier de votre identité » ou, si vous souhaitez retrouver un nom d’artistes un dossier complet prouvant que vous êtes connu et que vous travaillez (facturez notamment)  sous ce nom d’artiste. La démarche est longue et bien entendu facebook ne fait rien pour la simplifier mais la plupart du temps les artistes récupèrent leur compte. Dans le cas de Leon Chiro il faudra qu’il prouve à la fois qu’il est connu et facture sous le nom de Leon Chiro mais aussi qu’il s’agit de son nom de naissance, ce qui veut dire envoi d’un ensemble de pièces administratives, de flyers, de factures… Il semble que si sa démarche ai été refusée à plusieurs reprises, le beau gosse du cosplay ne se démoralise pas pour autant et en appelle aux internautes pour le soutenir sur twitter ou instagram.

Faire « disparaitre » Leon Chiro de facebook n’est pas seulement une mauvaise blague ou un acte de malveillance à l’encontre d’un cosplayeur connu. Leon est considéré par beaucoup d’internautes et de fans de cosplay comme le premier « cosplayeur professionnel » européen. Sa personnalité enjouée sur les réseaux sociaux a fait de lui la figure de proue d’un courant de cosplayeurs hyper motivés, optimistes et épanouis dans leur approche très pro de ce hobby. Que l’on aime ou pas le personnage il n’en reste pas moins qu’il a largement participé à la démocratisation du cosplay en Europe et à l’acceptation du cosplay comme d’un tremplin professionnel. Longtemps considéré uniquement comme un hobby, la professionnalisation du cosplay énerve et dérange beaucoup de fans et d’internautes. Cette évolution d’une activité pratiquée uniquement entre amateurs à un loisir de masse (aux Etats-Unis notamment mais pas que à en juger par le nombre de visiteurs costumés dans les allées de Japan Expo) est pourtant la suite logique et naturelle des choses. C’est grâce à la visibilité engendrée par ces « stars du cosplay » que les évolutions techniques de ces dernières années ont été possibles. Aucune entreprise aussi généreuse soit-elle ne prendrait le risque de développer de nouveaux matériaux thermoformables comme le worbla et ses nombreux petits frères ( black worbla, transpart…) sans être sûr de vendre son produit et de pouvoir compter sur des ambassadeurs pour en faire la promotion. Idem pour les boutiques de vente en ligne de perruque : c’est le succès du cosplay auprès du grand publique qui permet à des entreprises comme Arda Wigs de commercialiser des modèles de perruques répondant à des problématiques 100% orientées cosplay. Le cosplay n’est plus et ne sera plus jamais ce loisirs un peu underground pratiqué par une poignée d’irréductibles. Aujourd’hui le grand publique a adopté la pratique comme ils ont adopté les films de superhéros et les jeux-vidéo. C’est dans cette optique que l’on peut dire que le cosplay a encore de beaux jours devant lui et, pourquoi pas, toujours en compagnie de Leon Chiro.

La page facebook de soutient à Léon Chiro.

1 Comment

  • bonjour,
    cet article est clair et la question cosplay pro en europe très pertinante + gestion des dénonciations par Facebook plutôt légère qui discrédite ce réseau social qui semble un peu largué vis à vis des autres médias existants.
    il y a tellement de mur fb toxics qui devraient vraiment disparaître, alors que lui ( et d’autres) sont tellement positifs.
    Leon a expliqué dans sa vidéo que ce n’était pas la 1ère fois que son compte fb subissait ce désagrément. mais cette fois , même avec toutes les preuves adminstratives fournies, toujours pas de réactivation.
    que faut il en conclure ? que c’est un programme/robot qui gère cela et plus du tout un être humain ( aussi zélé soit t il/elle )
    big zut aux grincheux-euses dénonciateurs et big courage à Leon Chiro + souhait que cette grotesque bétise de FB prenne fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *