Santa Fe Comic Con contre les cosplayeuses avec des seins

Les organisateurs de la convention Santa Fe Comic Con aux Etats-Unis ont réussi le pari d’annihiler leur image publique grâce à un cocktail détonant de commentaires insultant, de slut shaming et de sexisme. Ils se sont ainsi aliénés un maximum de cosplayeurs et d’internautes en un minimum de temps.

Avant le weekend dernier le Comic Con de Santa Fe (ou SFCC) était une convention parmi tan d’autres aux Etats-Unis, avec ses guests, ses conférences, ses animations… Pourtant, l’un des organisateurs a décidé de poster sur la page facebook de l’évènement un échange entre une cosplayeuse ayant plus ou moins de visibilité sur internet (comprendre par là un paquet de fans sur facebook) et la dite organisation. Si on passe outre le manque de professionnalisme dans le fait d’avoir publié cette conversation, c’est son contenu qui reste le plus surprenant.

Cosplay-Santa-Fe

Traduction :
Cosplayeuse : « Cher Santa Fe Comic Con, je suis une cosplayeuse du Midwest avec plus de 20 000 fans sur ma page facebook. Voudriez-vous me payer un billet d’avion, une chambre d’hôtel et me donner un stand pour chaque jour (de la convention, n.d. Pauline)? »

SFCC :  » Désolé, nous ne payons pas pour faire venir des cosplayeurs. Nous aimons developper les talents locaux. Je peux vous donner un stand si vendez pour 200$ de tickets d’entrée pour nous sur votre site internet. »

Cosplayeuse : « Comment suis-je censée gagnée de l’argent si je dois payer tout mon déplacement? »

SFCC :  » Huuuuuum …. On est de la même famille ou quelque chose dans le genre ? » (sarcastique, n.d. Pauline)

Ce type de propositions sont monnaie courante aux Etats-Unis où certains cosplayeurs profitent de leur popularité sur internet pour vendre quelques prints lors des convention. Si ils font rarement assez d’argent pour rembourser leurs frais, l’occasion leur permet de rencontrer des fans de cosplay et des visiteurs curieux généralement dans un espace dédié à la « culture cosplay ».

Si la réponse de SFCC semble manquer de professionnalisme alors attendez de lire la suite puisque face à la colère montante des internautes et cosplayeurs jugeant cette publication déplacée, l’un des organisateurs a jugé bon de répondre aux critiques par des arguments éculés et consternants allant de la « fake geek girl » au « slut shaming ». Rien ne semble arrêter la mauvaise foi de Jim, organisateur (?) de la convention. Le mythe du « vrai cosplayeur » ressort de son placard et avec lui ce sont les « boob cosplayeurs » (les cosplayeuses avec des seins en bon français), les leggings achetés sur internet ( WTF ?) et les « hot chicks in almost no clothes » qui s’en prennent pleins les dents. En récapitulant les informations glanées au fil des commentaires et réponses postées par « Jim » nous apprenons donc que si tu es une cosplayeuse (seules les représentantes féminines de la communauté sont visées bien entendu…), si tu as des seins et si tu veux cosplayer Kitana, Mika Rainbow ou Emma Frost, alors désolée mais tu n’es pas une « vraie cosplayeuse », tu es une « over sexual model », c’est à dire une mannequin très sexuelle. Certainement une sorte de modèle photo sexy ou de charme.

13221130_1095212283873511_3059301088339645218_o

un exemple édifiant de la vision du cosplay par « Jim » organisateur de la Santa Fe Comic Con

 

Les arguments totalement déplacés à propos des cosplayeuses sexy/qui ne font pas leurs costumes/qui ne lisent pas de comics n’auront pas manqué d’attirer l’attention de nombreux cosplayeurs reconnus de la scène américaine. Yaya Han, Jessica Nigri et Abby Dark-Star n’ont pas tardé à réagir publiquement.

En 2016 il y a toujours des personnes « de pouvoir » au sein de l’organisation de conventions dans le monde qui pensent que le mythe de la « fake geek girl » est une réalité. Et c’est une constatation qui fait froid dans le dos.

3 Comments

  • Lileven dit :

    Pour être tout à fait complet, ce genre de filles existent, maiiiiis elles sont tout à fait rares. Genre moins de 0,5% de la communauté aux usa. Et c’est plus des modèles qui font du cosplay que des cosplayeuses à part entière.
    Dans l’idée, sa critique n’était pas mauvaise. Mais dans la publication, la formulation, les commentaires, la surenchère et la généralisation, il a merdé sur toute la ligne. Et le summum, c’est qu’il a refusé de le reconnaître. Catégorie comportement puéril et désespéré, un bronze 5 de lol n’aurait pas fait mieux 😀

  • Moonie dit :

    Moui…. alors c’est pas scandaleux scandaleux non plus… il suffit qu’ils se soient fait démarcher par 300 cosplayeuses du type et 2 cosplayeuses pas du type et ça inverse ses standards.
    Puis « Jessica Nigri a réagi publiquement »… autant Yaya pas de soucis ses créations sont certes sexy mais fidèles aux personnages d’origines, autant Jessica… C’est un peu l’exemple par A+B de la cosplayeuse qui a réussi avec ses seins… donc peut-être pas le meilleur exemple xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *