Shae, cosplayeuse sexy et chef d’entreprise

Shae Underscore a créé son premier costume en 2007 et son premier cosplay en 2009. Cette cosplayeuse touche à tout est tour à tour photographe, retoucheuse, couturière, modèle. Sur Patreon, elle a trouvé comment faire de son hobby, un business.

La jeune cosplayeuse n’a pas froid aux yeux et à décidé de faire du cosplay son métier. Pour cela, Shae a choisi Patreon, mais pas seulement. Présente sur la plupart des réseaux sociaux, elle gère son image de marque de main de maître. Aujourd’hui elle se confie pour parler de sa passion. Découvrez une interview sans langue de bois où se mêlent positivisme et business plan.

cosplayeuse deviant cosplay

Shae aime le cosplay deviant

Cosplay France : Pourquoi avoir ouvert un Patreon ?
Shae : Pour gagner de l’argent, qui va me servir à créer des choses diverses et variées !
J’ai toujours partagé gratuitement une grande partie du contenu que je produis, et je continue à le faire. Grâce au soutien que je reçois sur Patreon, je suis beaucoup plus productive et améliore de mois en mois la qualité de mon travail.
Avant de tenter ma chance, j’ai eu de gros problèmes de santé que je traîne depuis de nombreuses années et qui m’empêchent d’avoir un job plus classique.
Patreon c’était pour moi l’espoir d’être enfin cosplayeuse et indépendante, de pouvoir faire ce que j’aime. J’adapte mon emploi du temps pour ne pas me mettre en danger côté santé tout en restant productive.

Cosplay France : Les gens pensent qu’il s’agit juste de poser en culotte mais en regardant un petit peu ce que tu propose je vois pas mal de taf sur le contenu, tu peux nous en parler ?
Shae : En effet, il y a beaucoup de taf sur le contenu, mais aussi autour avec toute la partie communication, l’administratif, etc ! Mes semaines de boulot font en moyenne 60h.
Pour ce qui est du contenu, chez moi c’est assez varié. Je propose 2 sets de plus de 60 photos chacun tous les mois, plus 1 petit set plus modeste. Chaque set demande pas mal de travail, notamment la pré-production. Je commence par chercher un lieu avec le photographe. Quand c’est fait, on discute des thèmes et costumes, quelle ambiance on souhaite avoir et comment y parvenir, ce qui s’accompagne souvent d’un petit tableau Pinterest pour avoir une bonne idée du tout (poses, accessoires, tenue et lingerie, lieu, déco, etc !).
Après il faut s’occuper de la tenue ! Que ce soit du casual ou du costume, j’achète une partie mais je crafte quand même beaucoup. Il en va de même pour les éventuels accessoires.
Ensuite vient la séance photo, je gère mon make-up, on installe tout, et là effectivement je pose en costume/tenue, en culotte, tout nue, pendant quelques heures et parfois même tout un weekend, ce qui me vaudra de belles courbatures.
C’est un chouette moment, car je ne shoote qu’avec des photographes de confiance qui sont avant tout mes amis, du coup généralement on se marre bien !
Après, c’est moi qui récupère les RAWs et qui m’occupe de toute la post-prod ! Je récupère de mes séances photos grâce à ça : je reste allongée avec ma tablette et Netflix, et je retouche les sets, ce qui me prend une bonne semaine.
Et voilà, ça c’est pour les sets photo !
De façon plus ponctuelle, je fais aussi des dessins et autres petites créas (Petites vidéos, selfies, WIPs…) que je partage avec mes patrons, et plus récemment j’ai commencé à travailler sur un jeu vidéo de type « visual novel ».
En dehors de Patreon (mais grâce à la liberté que ça m’offre) je fais aussi de la photo de cosplay en tant que photographe.

cosplayeuse sexy patreon

Shae en Ryoko de Kill la Kill

Cosplay France : tu affiches un « gros montant » pour une cosplayeuse, 3000 et quelques dollars. Je me trompe peut-être mais je suppose qu’une somme non-négligeable sert à payer les rewards (organiser les séances photos, payer les prints…)?
Shae : Effectivement ! Déjà, je déclare mes revenus, donc je paye des charges.
Ensuite il y a les sets: je rémunère les photographes et paye la logistique du shoot (déplacements, partage de la location du lieu, etc). Les tenues (vêtements, lingerie, matières premières pour les costumes, wigs, make up…) représentent aussi un gros budget pour moi désormais. Mes premiers sets étaient plus modeste, mais avec l’évolution positive de mon Patreon, je veux que la qualité de mes sets et costumes suive.
Il y a aussi les rewards même si finalement à côté du reste ça ne représente pas une si grosse somme (la plupart sont numériques) et l’investissement en matériel pour pouvoir faire plus et améliorer mon contenu !
Par exemple, je viens de changer de téléphone pour pouvoir faire des livestreams en conv’. Par la suite je prendrai un stabilisateur pour que ce soit plus sympa à regarder, j’ai aussi acheté une petite GoPro cette année, des trucs de ce style. Il y a aussi le matos de couture/craft !
Et il y a toutes les petites dépenses, comme mes abonnements Netflix et Adobe, et les quelques conventions où je vais.
Comme je l’expliquais à la question précédente, ça représente beaucoup d’heures de travail, et il faut bien sûr que je me loge, mange et gère les factures.

Cosplay France : Tu es passée du côté sexy de la force, une chose que beaucoup de cosplayeurs n’osent pas faire. Comment tu vis d’être une sexy cosplayeuse ? Qu’est-ce que ça change dans la vie d’une cosplayeuse ? 😃
Shae : Alors, j’ai commencé bien avant Patreon, en 2011… Il y a 7 ans ! A l’époque c’était assez peu commun. Comme je suis quelqu’un d’assez discret, ça n’a pas changé grand chose pour moi. Ça m’a permis de rencontrer des gens d’horizons variés qui m’ont beaucoup faite grandir humainement, et j’ai petit à petit renoué avec ma féminité.
J’ai toujours trouvé l’érotisme attirant. J’aimais dessiner ou écrire des scènes de séduction, mais en photo ça m’a pris plus de temps pour me sentir vraiment à l’aise. Je trouvais ça génial, mais mon manque de confiance en moi me retenait beaucoup. Maintenant que c’est devenu mon quotidien et que le phénomène a pris de l’ampleur (pour moi, et plus généralement sur la toile au cours de ces derniers mois) tout s’est intensifié : nouvelles têtes, dramas réguliers, beaucoup plus de messages…
J’essaie de ne garder que les aspects positifs : L’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, les messages sympas… J’essaie d’apporter un point de vue objectif aux débats. Pourtant, je ne reste jamais quand ça tourne aux insultes ! Je n’ai pas envie d’utiliser mon temps dans de telles choses, je préfère bosser sur mes photos à la place ! Du coup, je le vis plutôt bien : je fais ce que j’aime avec des gens sympas !
Mais sinon, ça ne change pas grand chose pour moi par rapport au cosplay. J’aime toujours autant crafter, porter mes costumes, aller en convention et prendre des photos. Je suis beaucoup de pages de cosplayers et les belles photos me font toujours autant rêver ! Quand je parle cosplay, je parle de ça, et si on me pose la question, j’explique que j’aime y ajouter une part d’érotisme à travers des sets de photo.

Shae sur Patreon.
Crédits Photo
: Bakufu, Lys, Horizon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *