Vigipirate et convention : faire du cosplay après les attentats.

Le lendemain des attentats du 13 novembre à Paris les organisateurs de convention et évènements dédiés à la culture japonaise on prit le temps de la réflexion concernant le maintient ou non des festivités programmées. En cause : la difficulté de faire coïncider plan vigipirate et cosplay. Les cosplayeurs et visiteurs de ces salons aiment venir en costumes de leurs héros préférés et poussent parfois le détail jusqu’à venir armés. Armes factice en mousse ou épées à lames émoussées, répliques d’armes à feu (airsoft…) sont les bêtes noires des agents de sécurité.

Les conventions Toulouse Game Show et Japan Touch’ Lyon ont déjà fait part aux internautes de leur décision concernant les mesures de sécurité mises en place à la suite des attentats de vendredi dernier. La plupart de ses mesures ont déjà été mises en place à l’entrée des conventions et ce depuis quelques années. Pourtant l’incompréhension de certains visiteurs laisse perplexe. Celles et ceux qui ont vu le reportage de 66 minutes se souviennent peut-être du père et de son fils qui voient leur épée se faire confisquer à l’entrée du festival. Une mesure de sécurité pourtant évidente à l’entrée d’une manifestation publique.

Les organisations de ces salons ont décidé de maintenir leur convention seulement quelques semaines après les attentats de Paris. Dans un climat tendu il est important que chacun prenne la responsabilité et la mesure de ses actes. Si il est demandé aux visiteurs de se présenter sans armes factices au risque de se voir refuser l’entrée c’est pour éviter tout mouvement de panique, mais aussi pour assurer la sécurité de chacun à l’intérieur du salon. Les mesures de sécurité durcies à l’entrée et à l’intérieur de ses manifestations ont pour but d’assurer la sécurité mais aussi la tranquillité d’esprit des visiteurs, organisateurs et invités afin que tous puissent partager un moment évasion et de passion sans regarder derrière son épaule dans chaque allée.

Pourquoi les cosplayeurs sont-ils directement concernés par ces mesures de sécurité ? Parce que beaucoup d’entre nous avons prévu de nous rendre à ces conventions munis d’armes factices plus ou moins fantaisistes. Ces répliques sont déjà sujet à controverses à l’entrée des salons mais avec le plan Vigipirate renforcé et à la suite des derniers événements, il est de notre devoir de citoyen de laisser ces « armes » au placard. A nous de faciliter le travail des personnes chargées de la sécurité au sein des conventions. Il s’agit ici d’un cas de force majeure et nous ne devons pas faire passer notre plaisir personnel avant la sécurité de tous.

Afin de faciliter le travail des vigiles et policiers chargés de contrôler les visiteurs à l’entrée et au sein des conventions, nous encourageons les cosplayeurs à choisir des costumes « non-armés » et à les transporter dans des sacs faciles à ouvrir/fouiller mais aussi à limiter le nombre de sac ou valises de cosplay. Ces petits gestes permettrons de rassurer tout le monde mais aussi de ne pas trop ralentir les files d’attente à l’entrée des conventions. Merci à tous de comprendre que même si votre « arme » en papier marché ou votre réplique d’airsoft déchargée est inoffensive, rien que le fait qu’elle puisse semer le doute sur son réalisme peut déclencher au mieux juste un ralentissement dans la file d’attente, au pire un mouvement de panique parmi les visiteurs.

4 Comments

  • Il s’agit de bon sens, il y a des années j’avais déjà été choqué par le comportement de costumés « militaires tactiques » sortant des lieux de convention entièrement équipés pour retirer de l’argent au distributeur. ..
    Votre avis sur les sabres lasers ? Suffisamment « fantaisiste »?

  • ArgAur313 dit :

    Je suis d’accord avec le fait que vous parliez des armes factices dans votre news. Mais pourquoi ne pas avoir parlé de l’interdiction du masque et des visages maquillés à la Japan Touch? Pour moi, c’est une consigne encore pire que celle des armes! Qui dénature 20 fois plus ce que représente pour nous un évènement geek et otaku!
    je suis franchement dégouté par cette consigne. Je ne viendrais pas à la Japan Touch cette année.

  • ArgAur313 dit :

    J’aimerais aussi savoir où je pourrais trouvé une source sur les décisions du préfet au sujet des évènements culturels après les attentats du 13 novembres. Parce que, concernant les masque, il y d’un côté les personnes qui disent que
    « on n’y peut rien, la préfecture a donné ses consignes, pour la sécurité de tous et cela est indépendant de leur volonté »,
    et de l’autre: « Ils sont allés au-delà des consignes des préfets. Si la fréquentation en souffre, ils ne pourront pas rejeter cette faute sur le dos des Préfets ou de la situation actuelle. C’est leur décision. ».

    Je ne trouve que des articles sur les terroristes à visages découverts quand je recherche sur Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *